Prototypes/Expériences

Du tactile à la reconnaissance gestuelle : la mort programmée des interfaces périphériques ?

Depuis que j’ai lancé ce blog et que je m’intéresse donc de plus près aux interfaces tactiles, je me trouve régulièrement confronté à la question suivante : peut-on considérer que les dispositifs interactifs faisant appel à la reconnaissance gestuelle font partie du domaine du tactile ?

Au premier abord, la réponse semble évidente… Cependant, si vous êtes un des fidèles lecteurs de ce blog, vous aurez remarqué que la frontière est parfois mince entre ce qui est considéré comme « tactile » et ce qui relève de la reconnaissance de mouvements. C’est notamment le cas du projet Sixth Sense , mais également des dispositifs de sols interactifs , ainsi que des tableaux blancs interactifs. C’est également le cas des tables multitouch (dont Surface de Microsoft) qui sont en réalité, dans la plupart des cas, basées sur un système de détection infrarouge des mouvements de doigts posés sur leurs surface. Il s’agit donc ni plus ni moins que de la reconnaissance gestuelle « limitée » au suivi des doigts.

Par exemple, dans la vidéo ci-dessous, diriez-vous qu’il s’agit d’une table tactile ou pas ?


iSi / eMotion Control 2.1 from fuse creativelab on Vimeo.

Autre exemple avec cette démonstration d’interface interactive en 3D représentant une machine à expresso de Nespresso (par Atracsys)

Alors, même question : tactile ou pas tactile ? (qui a dit « What Else » ? Toi, là, au fond, arrête de faire le cloone(y)… 😉 )

En fait, si l’on s’en réfère au sens stricte du mot « tactile », tous les dispositifs interactifs ne nécessitant pas de contact physique entre l’homme et la machine ne devrait pas être qualifiés de tactile…

Voilà d’ailleurs un bel exemple ne laissant en revanche aucune ambiguïté :

(via)

Il s’agit là d’un système basé sur la reconnaissance gestuelle du corps entier, développé par la société  Softkinetic. Comme vous avez pu le constater, on dirait une sorte de Wii avec laquelle on n’a même plus besoin de Wiimote (verra t’on ça avec une Wii 2 ?). En tout cas, dans cet exemple, tout le monde sera certainement d’accord pour dire que cela ne relève d’aucune manière du domaine du tactile.

En tous cas, pour conclure, je serais tenté de dire que, de la même façon que les écrans tactiles finiront un jour par tuer la souris (voire peut-être même le clavier),  la technologie de reconnaissance gestuelle risque également de rendre totalement obsolètes les manettes pour consoles de jeux, voire plus généralement, les interfaces périphériques.

A propos de l auteur : Improveeze

Créé en 2008 par Mickael DURAND, le blog Génération Tactile est édité depuis mi-2012 par Improveeze, spécialiste des solutions d'aide à la vente sur tablettes tactiles et autres écrans MultiTouch (tables, vitrines, bornes,...). Aussi, seul ce dernier est responsable des propos tenus sur les billets portant son nom dans le champ auteur. A noter que Mickael, qui a également rejoint la société Improveeze, est toujours l'un des principaux auteurs du blog.

2 Comments

  1. En ce qui concerne le projet de machine Nespresso c’est un autre projet que nous avons réalisé en collaboration avec Atracsys. Bleank s’est occupée du developpement Software du contenu et Atracsys a réalisé la partie hardware et tracking sans contact. Ce projet a été montré pour la 1ere fois au salon Maison&Objet 2009 en Janvier à Paris.

  2. JM

    J’ai trouvé une définition du geste qui est intéressante : voir en page 2 de la thèse : http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/30/71/97/PDF/These_Simon-Conseil.pdf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *