Prototypes/Expériences

IMPAD : pour des écrans MultiTouch moins chers et plus efficaces

impad

Aujourd’hui, les interfaces tactiles multi-touch ont des inconvénients : les écrans tactiles de l’iPhone ou du futur e-paper de Plastic Logic ne fonctionnent qu’avec le(s) doigt(s), et pas avec un stylet ou une main gantée. Quant à la technologie employée pour la table Surface de Microsoft ou pour les écrans muraux de Perceptive Pixel, elle demeure rigide, onéreuse et pour le moment, plutôt volumineuse.

Cependant, des recherches issues de l’université de New York annoncent l’arrivée d’interfaces multi-touch plus souples et bon marché qui peuvent être utilisées avec les doigts ou des objets. Cette technologie, qui vient d’être présenté au CHI 2009 (le Computer Human Interaction qui a lieu à Boston du 4 au 9 avril), est appelée Inexpensive Multi-Touch Pressure Acquisition Devices (IMPAD). Elle permet un support aussi fin que du papier et peut se réduire pour convenir à un petit dispositif portable mais peut également s’adapter à de grandes surfaces telles que des tables ou encore des murs multi-tactiles.

La technologie IMPAD mesure la variation de résistance électrique quand une personne ou un objet presse plus ou moins fort un écran composé de plusieurs couches de matériau. Cette technologie peut être utilisée pour de la sculpture virtuelle, pour la peinture, une souris simulée, avec des instruments de musique (voir la vidéo)…

Le matériel utilisé pour le prototype de démonstration est assez simple. Il s’agit de deux feuilles de plastique, d’environ 20 cm x 25 cm. Chacune d’elle comporte des lignes parallèles d’électrodes, espacées d’environ 0,65cm. Les feuilles sont assemblées de manière à ce que les électrodes se croisent, formant ainsi une grille. Chaque intersection est un capteur de pression. Les deux feuilles sont couvertes d’une couche d’encre FSR (Force sensitive resistor), un type d’encre qui comporte de microscopiques bosses à sa surface. Ainsi, quand quelque chose d’enveloppé dans l’encre est pressé, les petites bosses bougent et se touchent, et transmettent de l’électricité. Plus la pression est forte, plus il y a d’électricité.

La technologie pourrait remplacer les écrans multi-touch capacitifs, notamment dans le domaine de la téléphonie mobile. Les lits d’hôpitaux, les fauteuils roulants pourraient aussi être équipés avec des écrans IMPAD qui préviendraient de la présence d’escarres. Les fabricants de matériaux de construction pourraient aussi l’utiliser pour surveiller la charge appliquée dans la construction d’immeubles.

Aujourd’hui, les chercheurs sont sur le point de former une spin-off pour étudier les possibilités de commercialisation de cette technologie.

Bref, un nouveau concurrent en perspective pour Santum, notre champion français du multi-touch (auquel l’article  original que je viens de reprendre ne fait d’ailleurs aucunement référence, étonnant…)

(Source en VO : Technology review, spécial thanks to Hélène R qui se reconnaitra 😉 )

A propos de l auteur : Improveeze

Créé en 2008 par Mickael DURAND, le blog Génération Tactile est édité depuis mi-2012 par Improveeze, spécialiste des solutions d'aide à la vente sur tablettes tactiles et autres écrans MultiTouch (tables, vitrines, bornes,...). Aussi, seul ce dernier est responsable des propos tenus sur les billets portant son nom dans le champ auteur. A noter que Mickael, qui a également rejoint la société Improveeze, est toujours l'un des principaux auteurs du blog.

2 Comments

  1. Pour toi ils se positionnent comment par rapport à Stantum ?
    Je ne vois pas de différence sur le papier, ca ressemble à du resistif classique.
    La techno de Stantum peut faire des écrans souples aussi ?
    offre différents niveaux de pression ?

  2. Mickael

    Ce sont de très bonnes questions … 😉
    Il n’y en a qu’une à laquelle je peux répondre avec certitude c’est que la techno de Stantum offre 3 niveaux de pressions (faible, moyen et fort) – voir http://www.generation-tactile.com/entreprises-tactiles/les-ecrans-multi-tactiles-de-stantum-detectent-le-niveau-de-pression-des-doigts-7839

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *